fbpx

Autoportrait

Découvrez les personnes de cœur et d'ambition qui œuvrent pour les organismes de votre région!

Espace idées   •   24 octobre, 2018

Nom : Julie Witty Chagnon

Titre : Directrice

Organisme : Arrimage Estrie

Nombre d’années au sein de l’organisme : 10

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler pour un organisme à but non lucratif?

L’argent et la gloire bien sûr ! *sarcasme* Trêve de plaisanterie, je crois que c’est la flexibilité et la possibilité d’exploiter ses forces, sa créativité et son plein potentiel qui m’ont attirée vers le travail en milieu communautaire.

Quel est votre plus grand défi au sein de l’OBNL pour lequel vous travaillez?

Pour l’organisme : le manque de ressources humaines causé par le manque de financement. Bref, faire beaucoup avec pas assez !

Pour moi : la coupure travail et vie personnelle à l’origine d’un manque de plusieurs heures de sommeil !

Comment est-ce que vos collègues vous décriraient?

Une personne INTENSE (avec tous les avantages et les inconvénients qu’une telle caractéristique engendre), dévouée et franche (parfois/souvent trop).

Partagez avec nous un moment marquant de vos années au sein de l’organisme.

Le processus d’actualisation du Centre de santé des femmes de l’Estrie (feu) qui a mené à la naissance d’Arrimage Estrie il y a 5 ans. Arrimage Estrie a été créé dans le but de répondre à deux besoins importants de la population pour lesquels aucun service n’était offert en Estrie : la sensibilisation à l’importance du développement d’une image corporelle positive et le soutien aux personnes touchées par un trouble du comportement alimentaire. Le nom, la mission, les objectifs, les services, l’image, les outils de sensibilisation… TOUT, TOUT, TOUT est le fruit d’une importante réflexion entre l’équipe de travail, le conseil d’administration et les membres. C’est une grande fierté pour toutes les personnes qui ont participé à la fondation de l’organisme maintenant bien établi dans la communauté.

Parlez-nous un peu plus de vos expériences de travail.

J’ai terminé mon secondaire avec l’objectif de devenir une grande agente d’artistes internationaux (possiblement pour réaliser mon rêve secret de rencontrer les Backstreet Boys). Différentes circonstances de vie m’ont obligée à revoir mes ambitions et j’ai finalement orienté mes études vers un DEC en éducation spécialisée à St-George de Beauce. C’est ce qu’on appelle un changement de cap! J’ai cumulé quelques années d’expérience en tant qu’intervenante au Centre des femmes d’Acton Vale et éducatrice au Centre de réadaptation en déficience intellectuelle de l’Estrie avant d’intégrer mon poste au sein de l’organisme en 2008.

Sur un plan plus personnel, ma passion pour les voyages m’a amenée à m’impliquer bénévolement dans différents projets comme la construction d’une école à Haïti et la réinsertion de singes en Afrique du Sud.

Répondez en UN mot… ou presque!

Vous gagnez 1 million à la loterie, qu’est-ce que vous achetez en premier?

Un billet d’avion. NON…DES billets d’avion.

Quel était votre tout premier emploi (à l’adolescence par exemple)?

Éplucheuse de blé d’Inde (professionnelle!) au marché public de Drummondville.

Qu’est-ce qui vous motive à entrer travailler chaque matin?

Mon équipe de travail, l’espoir de contribuer à un changement social…et le café!

Un objet dont vous ne pouvez pas vous passer au bureau.

Décidément la cafetière.

By |2018-10-24T14:00:11+00:00octobre 24th, 2018|Non classifié(e)|