fbpx

Autoportrait

Découvrez les personnes de cœur et d'ambition qui œuvrent pour les organismes de votre région!

Espace idées   •   19 février 2020

Nom : Marie-Claude Gratton

Titre : Fondatrice et directrice

Entreprise à mission sociale : Espace idées

Nombre d’années au sein de l’entreprise : 2 ans, c’est-à-dire depuis le lancement officiel, mais je travaille sur ce projet depuis 2015! 😉

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler dans le secteur des organismes à but non lucratif?

À l’université, je voulais en apprendre davantage dans un champ lié à mes études en psychologie, alors j’ai fait du bénévolat dans un OBNL en santé mentale. J’ai ensuite travaillé pour un premier organisme tout en réalisant ma maîtrise en communication. J’ai été chanceuse puisque j’ai pu faire une thèse pratique qui m’a permis d’appliquer tout de suite mes apprentissages dans mon domaine d’intérêt qui était la promotion de la santé.

Quel est votre plus grand défi au sein de l’entreprise à mission sociale pour laquelle vous travaillez?

Mon plus grand défi en tant qu’entrepreneure dans le secteur des OBNL est de transmettre des valeurs auxquelles je crois profondément afin de faire évoluer les organismes, mais qui ne sont pas toujours bien reçues, acceptées ou misent en pratique dans le secteur. Selon moi :

  • Les enjeux sociaux sont la responsabilité de tous : gouvernements, entreprises, fondations, organismes, écoles, particuliers... On priorise la collaboration avant tout!
  • Le professionnalisme est primordial pour tous les OBNL, incluant l’image professionnelle, les communications, l’organisation, le service à la clientèle, le savoir-être, le savoir-faire, etc.
  • La mentalité de victime ne fait que nuire à la poursuite de la mission de l’organisme et à l’atteinte de ses objectifs.
  • Il est important de ne pas faire comme tout le monde, de respecter ses valeurs et sa mission, d’être authentique, transparent et d’innover.
  • Finalement, pour voir son financement augmenter, il faut être prêt à investir. Ça coûte de l’argent pour faire de l’argent!

Comment est-ce que vos collègues vous décriraient?

Comme une personne qui aime rire, qui est passionnée, à l’écoute, généreuse, honnête et qui parle peut-être trop souvent de sa fille, son chien et de son amour pour la course! 😉

Partagez avec nous un moment marquant de vos années au sein du secteur de la philanthropie.

Il y en a plusieurs, mais ceux-ci se ressemblent tous. Chaque fois que nous travaillons avec des organismes pour les outiller et les accompagner et que ces derniers amènent leur cause à un autre niveau. Je suis tellement fière d’eux, fière qu’ils aient osé prendre un risque et faire différemment!

Résumez votre expérience de travail (autres emplois, bénévolat, études).

Après avoir complété un bac en psychologie et une maîtrise en communication, j’ai commencé à travailler en philanthropie pour un OBNL. J’ai vite réalisé qu’il me manquait des connaissances importantes dans ce domaine, alors je me suis inscrite à un cours de soir pour obtenir une certification en gestion philanthropique. Ça fait plus de 20 ans que je travaille dans le secteur, en Alberta et au Québec, pour de petits, moyens et grands organismes, avec quelques petits détours sur mon chemin! 😉

Répondez en UN mot… ou presque!

Vous gagnez 1 million à la loterie, qu’est-ce que vous achetez en premier?

J’aimerais ouvrir un centre d’innovation sociale ou avoir ma propre fondation. Je sais que ça fait cliché, mais c’est vraiment ce que je ferais! OK, peut-être que ça prendrait plus d’un million, mais bon...

Quel était votre tout premier emploi (à l’adolescence par exemple)?

À part gardienne d'enfants, j’ai travaillé dans une boutique de jeans qui s’appelait Below the Belt!! 😛

Qu’est-ce qui vous motive à entrer travailler chaque matin?

De savoir que je peux réellement faire une différence pour les OBNL, de pouvoir prendre mes propres décisions, d’être un exemple pour ma fille et lui démontrer qu’il est possible de faire ce qu’on aime.

Un objet dont vous ne pouvez pas vous passer au bureau.

Les œuvres d’art sur les murs du bureau! Il y en a qui ont été créées par des jeunes, des amies et d’autres par moi-même.

By |2020-02-19T21:05:47+00:00février 19th, 2020|Non classifié(e)|